La Maladrerie : un projet ambitieux pour un quartier rénové

La cité de la Maladrerie a vu sa construction s’achever au début des années 1980. Constitué de près de 900 logements, ce quartier va bénéficier dans les prochaines années d’un grand projet de renouvellement dans le cadre du NPNRU.

A travers ce projet, notre volonté est d’améliorer le cadre de vie et le confort de nos locataires. En plus de la rénovation de la totalité des logements, de nouveaux équipements et aménagements publics seront créés dans le quartier. 

Les grands enjeux du projet 

  • Lutter contre les « passoires thermiques » avec la réfection de l’étanchéité des terrasses et des toitures
  • Requalifier les pieds d’immeubles et les cheminements piétons
  • Renforcer la sécurité aux abords des immeubles. travaux de résidentialisation
  • Intervenir sur l’enveloppe du bâti, les parties communes, les installations techniques, les pièces humides…
  • Co-construire le projet en concertation avec les habitants, les associations locales, l’Architecte des Bâtiments de France

Une réhabilitation réalisée en milieu occupé

Pour l’habitat collectif, il ne sera pas nécessaire de déménager le temps des travaux. Chaque locataire sera informé personnellement des travaux à venir dans son immeuble en fonction du calendrier des réhabilitations.

Travaux envisagés :

  • Interventions sur l’enveloppe du bâti, les parties communes, les installations techniques, les pièces humides…
  • Rénovation et isolation des fenêtres d’origine, inserts de couleur remaniés dans l’esprit du projet d’origine,
  • Réfection des étanchéités des toitures terrasses et végétalisation
  • Recherche du label BBC Rénovation sur chaque tranche par le déploiement de solutions de chauffage innovantes (radiateurs numériques).

Les 27 pavillons de la Maladrerie feront l’objet d’une réhabilitation renforcée compte-tenu de leur niveau de dégradation. Les travaux qui seront conduits impliquent le relogement provisoire des locataires. Tous les locataires qui seront relogés pendant la durée des travaux retrouveront leur pavillon après sa rénovation complète.

La revalorisation des espaces privés

Requalification des espaces extérieurs de la Maladrerie

  • Mise en place d’une séparation visuelle douce des limites publiques et privées (traitement différencié des sols, haies, homogénéité des occultations),
  • Réaménagement de certains espaces sous-porche en local technique, vélos, poussettes, ordures ménagères ou commercial.

Cession de 343 logements et ateliers à la RIVP

La Maladrerie étant un quartier aussi intéressant que complexe, sa réhabilitation pose certaines questions prépondérantes notamment celle du financement. En effet le coût de réhabilitation d’un logement sur ce patrimoine remarquable est deux fois plus élevé que le coût dans une opération de réhabilitation classique.

Par conséquent, afin de permettre le financement d’un projet ambitieux, l’OPH a décidé de céder à un acteur majeur, la RIVP, une partie de son patrimoine à la Maladrerie pour que les deux bailleurs puissent supporter, ensemble, le coût onéreux de cette ambition.

Un programme de travaux commun OPH / RIVP

La mise en place d’un cahier des charges commun et la désignation d’un architecte coordinateur apportent la garantie que les travaux de réhabilitations et de résidentialisations seront réalisés sur la même temporalité que le projet NPNRU de l’OPH et avec un programme de travaux similaire.

Accompagnement du projet et concertation des locataires

Afin de construire un projet adapté aux usages, aux attentes et aux besoins des habitants et des usagers du quartier, une concertation sera menée sur la Maladrerie pour l’OPH et la RIVP par le cabinet Res publica, en partenariat avec l’architecte coordinateur Tectone.

Les modalités, les dates et les lieux seront précisés au fur et à mesure de chaque étape de la concertation sur l’ensemble du projet (bâti + espaces extérieurs)

Quels seront les sujets soumis à la concertation ?

  • Les projets de réhabilitation
  • Les projets de résidentialisation, qui feront l’objet d’une concertation renforcée (cheminements, signalétique, choix des séparatifs…)

Calendrier du projet

  • 2024-2025 : Phase de concertation
  • 2025-2030 : Travaux de réhabilitation
  • 2026-2031 : Aménagement des espaces extérieurs

Coût total du projet

Le coût total de l’opération est estimé à environ 51,6 millions d’euros, comprenant 27,5 millions d’euros d’aides.